Des générations

Ce document a été préparé dans le cadre d’un cours sur le vieillissement.  Il présente une synthèse sur l’évolution des générations depuis le début du 20e siècle.

Historique des générations *

La Génération militaire:  1901-1924

La Génération silencieuse:  1925 – 1942

Les Baby-boomers:  1943 – 1964

La Génération « X » : 1965 – 1981

La Génération « Y »:  1982 – 2001

La Nouvelle génération silencieuse: 2002 – ….  à déterminer

La Génération militaire = Concentrée sur la communauté. Façonnée de manière unique par la Grande Dépression. La Génération militaire est une génération centrée sur la communauté qui s’est unie ensemble pour sauver le monde politiquement et économiquement.

La Génération silencieuse = Elle s’est adaptée aux valeurs de la Génération militaire. Peu d’éclats.

Les Baby-boomers

Le baby boom est une augmentation importante du taux de natalité de certains pays, juste après la fin de la Seconde Guerre mondiale. Les enfants nés durant cette période sont appelés des baby boomers, parfois simplement boomers.  Cette période s’étend de 1945 au milieu des années 1960 dans la plupart des pays développés. Durant les 2 premières décades du 21ème siècle, les baby-boomers qui partent massivement à la retraite créeront un nouvel effet socio-écomonique d’envergure: le Papy-boom.

En accord avec la théorie de William Strauss et Neil Howe (note 1), la génération des boomers occidentaux serait composée en grande partie d’idéalistes, d’égocentriques, de gens qui combattent jusqu’à la mort pour l’idéal qu’ils se sont fixé. Cette génération est déjà en conflit avec les « X », plus indépendants, et ont parfois des problèmes à comprendre le conservatisme, l’homogénéité et les capacités de travail en équipe qu’arborent leurs enfants de la génération  « Y ». L’idéal de cette génération est, pour certains, le capitalisme, le droit à la possession et à la liberté.

Le sociologue français Louis Chauvel (note 2) souligne la chance historique exceptionnelle des membres de cette génération et insiste sur leurs responsabilités dans la crise vécue par les générations suivantes.

Les Papy-boomers

Le papy-boom est une conséquence logique et prévisible du baby-boom: le grand nombre de départs à la retraite des baby-boomers entre 2000 et 2020. Ce phénomène pourrait avoir une influence importante sur l’économie du travail, comme par exemple occasionner une réduction de la population active.

Depuis le début du 21e  siècle,  les secteurs liés à la gestion des ressources humaines s’intéresse à la question et le terme papy-boom apparaît de plus en plus fréquemment chez les entreprises de recrutement, dans la presse économique et plus récemment  dans les médias destinés au grand public.

À la différence du vieillissement de la population (la proportion de la population active diminue, le nombre de retraités augmente), l’effet papy-boom est conjoncturel et son impact n’a généralement pas été estimé comme critique.

Les secteurs économiques mettent en garde de différents risques pouvant survenir pour les entreprises: 1) la perte des connaissances; 2) le remplacement d’emploi: suppression ou nouvel engagement ?

Au niveau politique, les États doivent considérer: 1) des réformes sur la retraite afin de garantir le financement des pensions; 2) l’évolution du taux de chômage.

La Génération X

Les membres de la Génération X sont, selon la classification de William Strauss et de Neil Howe, les occidentaux nés entre 1965 et 1981. Cette génération est intercalée entre celle des baby-boomers et la génération  « Y ». .

Selon la classification de Strauss et Howe, cette génération est « nomade », ce qui explique leur engouement pour l’agressivité, le goût de l’aventure, le cynisme et la contre-culture qui s’oppose aux boomers.

Nirvana, avec sa chanson « Smells like teen spirit« , a été décrétée une ode à la génération X; nombreux sont ceux qui considèrent que cette chanson est l’âme même des « X ». Leur musique est encore fort appréciée parmi ceux qui les suivent: la génération Y.

La Génération  « X » semble marquée par la Guerre froide et par les innombrables progrès technologiques ayant eu lieu durant cette ère. D’après eux, rien n’est impossible, il suffit qu’on y mette le temps et l’argent.

La Génération Y

La Génération  »Y »  comprend les enfants nés entre 1982 et 2001. Ces dates charnières sont variables. Certains les nomment également « enfants du millénaire » ou « écho-boomers », à cause de leur nombre qui dépasse largement celui de la génération précédente – en Amérique du Nord. Pour ce qui est de l’Europe, on considère que les enfants qui n’ont aucune mémoire de dictature ou de communisme est un « Y », puisque les autres montrent habituellement un caractère attribuable à la génération « X ». On les caractérise comme étant très calés en technologie; ils sont,  dès la tendre enfance,  d’habiles négociateurs, qui ont appris à vivre en synergie avec leurs parents du Baby-boom. On les voit plus tolérants, moins radicaux que ceux qui les précèdent.

En Amérique, leur arrivée dérange certains employeurs: ils sont indépendants et savent ce qu’ils valent. Ils n’ont pas peur de se comparer aux autres; ils pensent à court terme, sont aussi à l’aise pour communiquer à l’aide des technologies que directement. Contrairement à leurs parents, le jeunes de la génération « Y » ne placent pas le travail au premier plan. Ils refusent de travailler durant les fêtes et les fins de semaine (sauf en emploi étudiant) et veulent des congés pour décompresser, car la santé mentale et physique s’avère leur priorité. Hédonistes au grand cœur, ce sont également des globe-trotteurs, avides d’en connaître plus sur le monde. Strauss et Howe prédisent que les valeurs de gauche (alter-mondialisme, état-providence) seront accentuées durant l’apogée des « Y ». Leurs capacités de travail en équipe et leur homogénéité surprennent également.

Le racisme est très peu répandu dans cette génération: l’ouverture y est multi-dimensionnelle. L’obésité subit une forte hausse, mais le tabagisme diminue, surtout dans les régions où fumer est prohibé dans les lieux publics.

Selon Strauss et Howe, ce sera une génération de « Héros », plus conservateurs, plus terre-à-terre, qui devront s’arnacher à régler une crise  environnementale imminente.

Leur théorie, pourtant, ne porte pas à la réjouissance, puisque les deux dernières générations de « héros » se sont retrouvés à achever des guerres ou à en provoquer.

La culture de la génération « Y » est marquée par les mouvements Pop-Punk, Punk-Rock et plus récemment Hip-Hop (et tous ses embranchements) ainsi que l’emo-punk, qui fait de plus en plus d’adeptes.

On dénombre plusieurs « Y » qui rejettent cette culture plus commerciale attribuable à leurs parents et y préfèrent la « vieille école » des « X ». Nirvana, Pearl Jam, Led Zeppelin, AC/DC et autres classiques du rock sont encore fort appréciés. U2, Greenday, Oasis connaissent également un succès confortable.

La Nouvelle génération silencieuse

La Nouvelle génération silencieuse serait comparable, dans la théorie américaine des générations, à la génération silencieuse des natifs des années 1925 à 1943.

Cette nouvelle génération comprendrait, en gros, les enfants nés après les attentats du 11 septembre 2001. L’autre date charnière reste à déterminer. On n’en sait pas encore assez sur ceux-ci pour juger quelle pourra être leur culture, mais on peut se permettre de spéculer quant à leur nature en regardant la génération silencieuse originelle ou en se référant à l’œuvre de Strauss et Howe.

Selon Strauss et Howe, on se retrouvera avec un phénomène semblable à celui qui a affecté la génération silencieuse. Coincés entre une génération combative, individualiste, et la prochaine qui ressemblera aux baby-boomers. On les verra probablement subordonnés aux entreprises gargantuesques des « Y » et à la tête des entreprises idéalistes des nouveaux Prophètes (boomers). Ces générations vivent habituellement une crise massive durant leur jeunesse (exemple: dépression de 1929).

David Foot (note 3), dans son livre « Boom, Bust and Echo » (Le boom et l’Écho), mentionne que les Silencieux ont eu la vie facile pour ce qui est de l’emploi. Le petit nombre de naissances durant la crise y est pour beaucoup. On peut estimer que les prochains Artistes auront de bonnes opportunités d’emploi et de hauts postes à la tête des Prophètes suivants.

Les Artistes, logiquement, ont parmi eux nombre d’artistes, l’art aidant à se vider des soucis accumulés dans la jeunesse difficile. Sir Paul McCartney faisait partie des Silencieux musiciens, pour ne nommer que lui.

Le profil des générations

Génération silencieuse

- Ils sont prêts à souffrir pour mériter leur gratification

- Marqués par la guerre, ils connaissent le manque

- Moins branchés sur les technologies de l’information

- Dociles à l’égard de l’autorité

- Ils ont des obligations morales fortes et un sens du devoir prononcé

Génération des baby-boomers

- La vie, c’est le travail; la réussite se mesure par leur carrière

- Ils sont préoccupés par la famille, mais ils ont le plus haut taux de  divorce jamais vu

- Ils sont déchirés par les valeurs parentales et la satisfaction du « moi »

- Pouvoir se procurer de belles choses; ils ont inventé la consommation et inculqué la surconsommation aux générations suivantes

- Davantage de choix de vie

Génération X

- Plutôt égocentriques, cyniques et sarcastiques

- Recherchent la gratification immédiate de leurs besoins

- Aiment expérimenter

- Critiquent et remettent en question l’autorité

- Vivent dans le présent et pour le présent

- La vie, ce n’est pas juste le travail

Génération Y

- Plutôt individualistes, portés à l’hypersexualisation

- Accordent plus de valeur au matériel

- Accordent moins de valeur aux règles, rebelles

- Ont une conscience mondiale très présente

- Sont très à l’aise avec les technologies

- Précoces: essaient plusieurs choses très vite

* Sources et Notes

1) Strauss, William et Howe, Neil; Generations (1991), William Morrow and Company Inc.  ISBN-0-688-11912-3

2) Chauvel, Louis ;  Le destin des générations, structure sociale et cohortes en France au XXe siècle (1998), Presses universitaires de France.  HN440.I58 C53 1998

3) Foot, David ; Entre le Boom et l’Écho (1996), Boréal.  ISBN-2-89052-797-2

MISE À JOUR: le 2 juillet 2014

ARTICLE SANS TITRE   nouveau

Nés sous Giscard ou Pompidou: c’est quoi, la génération X

L’humour de Mark Twain

J’aurai 53 ans  demain

Vous pensez que les Baby Boomers canadiens sont plus politisés que la Génération Y? Détrompez-vous.

La récession a changé les plans des boomers

La promesse du rêve américain

Ces bons vieux boomers !

La jeunesse expliquée aux vieux

Gare au surdiagnostic

Qu’est qu’une génération ?

La générosité: un incontournable dans un Québec indépendant et solidiare

D’avant-hier à après-demain

Réflexion intergénérationnelle

Une génération bouc-émissaire

Une nouvelle cohésion sociale, c’est le souhait que nous faisons

Le pont entre les générations

Le choc démographique, c’est pour demain

Comments are closed.