Table des matières – Mémoire de maîtrise en gérontologie

La personne âgée est globale, comme tout enfant ou tout adulte, alors nos interventions se doivent d’être globales.  Nous ne devons plus nous permettre de disséquer la personne.  Il faut remplacer et de là éliminer les clichés sur les étapes de la vie: l’âge des acquisitions, l’âge de la production et l’âge de l’inaction.  Nous devons faire place à la notion de continuité de l’être.  Comme le soulignait Nicolas Zay (1981),  il ne s’agit pas de créer la vie, parce que déjà existante, mais il faut plutôt la faire circuler, la magnifier, la vivifier.  Il ne s’agit que de respecter l’être humain, si âgé soit-il.  Nous devons assurer à la personne âgée un minimum satisfaisant de moyens pour maintenir ses capacités ou pour suppléer certaines déficiences.  Il en va de la dignité de la personne.  Il faut  » traiter  » la personne âgée dans un milieu ordinaire, institutionnel peut-être, mais où nous retrouvons une qualité de vie, où l’environnement fera la promotion de la vie.  Dans les centres d’accueil d’hébergement, nous disons souvent à la personne âgée « vous êtes chez-vous « , mais ne placez pas telle chose sur le mur, n’encombrez pas vos bureaux de photos ou de bibelots, l’heure du bain est à …, etc…  Petites insignifiances qui nuisent à la création d’un milieu de vie de qualité.

Il est urgent de modifier nos rapports, notre approche face au vieillissement.  Il faut mobiliser les énergies et les potentiels de la personne âgée.  Nous nous devons d’améliorer la formation des personnels qui travaillent auprès de cette clientèle âgée, nos interventions sont trop parcellaires.

La recherche n’a fait que confirmer, à mes yeux, la valeur et l’à-propos de l’approche psycho-sociale, qui a comme spécificité de répondre aux besoins de la personne dans sa globalité bio-psycho-sociale.  Cette recherche s’adresse avant tout aux intervenants des organisations d’hébergement.  Elle se veut pratico-pratique.  Elle se veut un outil pour intervenir dans le milieu, pour améliorer le milieu.  Mais, elle fait aussi ressortir l’indispensable cheminement qui doit s’inscrire tant au niveau organisationnel, qu’au niveau individuel.  Les centres d’accueil d’hébergement sont composés de personnes qui y résident et de personnes qui y travaillent: les centres d’accueil se doivent d’être des milieux de vie chaleureux.  Simple et bien compliqué à la fois.

TABLE DES MATIÈRES

Dédicace

Remerciements

Table des matières

Avant-propos

Les centres d’accueil d’hébergement, un réseau en mutation  

Certaines pistes de recherche

La problématique

La question spécifique

L’objectif de la recherche et ses impacts

La qualification de la recherche

Chapitre 1 :  L’évolution historique

1.1.      Les organisations

1.1.1.   Les asiles

1.1.2.   Les hospices

1.1.3.   Les hôpitaux pour malades chroniques

1.1.4.   Les CHSLD – Les CAH

1.1.5.   Le centre d’hébergement et de soins de longue durée

1.2.      La clientèle hébergée

1.3.      Les personnels

Chapitre 2 :  La définition des modèles  

2.1.      Le modèle médicalisant

2.2.      Le modèle socialisant

Chapitre 3 :  Le cadre théorique

3.1.         Le cadre conceptuel

3.1.1.      Le concept

3.1.2.      Les dimensions

3.1.3.      Les indicateurs

3.2.         La description des modèles

3.2.1.      Le modèle médicalisant

3.2.1.1.   L’organisation physique des lieux

3.2.1.2.   Les politiques et l’administration

3.2.1.3.   La programmation

3.2.1.4.   Les relations sociales

3.2.2.      Le modèle socialisant

3.2.2.1.   L’organisation physique des lieux

3.2.2.2    Les politiques et l’administration

3.2.2.3.   La programmation

3.2.2.4.   Les relations sociales

3.3.         L’élaboration des hypothèses

Chapitre 4 :     Les stratégies d’observation

4.1.      La méthode d’observation

4.2.      Les instruments de mesure

4.2.1.   L’approche psycho-sociale

4.2.2.   La qualité de vie au travail

4.2.3.   La satisfaction de vie des bénéficiaires

4.3.      Les méthodes d’échantillonnage

4.3.1.   Les établissements

4.3.2.   Le personnel

4.3.3.   Les bénéficiaires

4.4.      La procédure de cueillette des données

4.4.1.   Les établissements

4.4.2.   Le personnel

4.4.3.   Les bénéficiaires

4.5.      Des réserves méthodologiques

4.5.1.   Des réserves reliées au problème de recherche

4.5.2.   Des réserves reliées aux instruments

4.5.3.   Des réserves reliées à l’échantillonnage

Chapitre 5 :  Les résultats

5.1.        La présentation des organisations

5.2.        Les résultats descriptifs

5.2.1.     L’approche psycho-sociale

5.2.2.     La qualité de vie au travail

5.2.3.     La satisfaction de vie des bénéficiaires

5.3.        Les mesures statistiques

5.3.1.     Les mesures de tendance centrale et de dispersion

5.3.2.     Les mesures d’association

5.3.2.1.  La mesure de corrélation

5.3.2.2.  L’analyse de variance (ANOVA)

Chapitre 6 :  L’interprétation et la discussion

Conclusion

Bibliographie                                                                                                        

Annexes

Annexe  4.2.1. – Questionnaire sur l’approche psycho-sociale

Annexe  4.2.2. – Questionnaire sur la qualité de vie au travail

Annexe  4.2.3. – Questionnaire sur la satisfaction de vie des bénéficiaires

Annexe  5.2.3. – La satisfaction de vie des bénéficiaires, la définition des dimensions

Les personnes intéressées peuvent se procurer le document complet (148 pages + la soutenance) , tel que présenté dans la Table des matières ci-haut, au coût de 100$CDN plus les frais d’expédition en communiquant avec les responsables du site.

This entry was posted in Uncategorized. Bookmark the permalink.

Comments are closed.