Table des matières – Mémoire de maîtrise en service social

Modèle d’analyse de la communauté locale selon Roland L. Warren

Mémoire de maîtrise présenté à l’Université de Sherbrooke, Département de service social, en vue de l’obtention d’une maîtrise en service social (M. Serv. Soc.) -  Richard Lefrançois, Ph.D.,  professeur, agissait comme directeur de mémoire – Mai 1981

Introduction

L’étude qui suit porte sur la communauté locale.  Comme le souligne Jean-François Médard, c’est lorsqu’il n’y a plus de communauté locale que l’on en parle le plus.  C’est la veille de la disparition d’une communauté ou d’un village que tous les intervenants : population, fonctionnaires, sociologues, animateurs communautaires, etc… se penchent sur le pourquoi de cette disparition et sur les moyens à prendre pour faire en sorte que cette communauté locale puisse conserver son identité et survivre.  Que l’on pense à tous les plans, à toutes les recherches et à toutes les interventions faits par les gouvernements, les universités, les groupes populaires pour sauver telle région, tel village, telle localité.  Mais une constante à tout cela, c’est le moment tardif de l’intervention.  On tente presque à tout coup de ranimer un squelette : les interventions s’effectuent en catastrophe.  La présente étude analyse un outil qui servira dans une certaine mesure à connaître l’état d’une communauté locale et facilitera les actions en vue d’arriver à un développement plus harmonieux de la communauté locale.  L’outil présenté ne servira jamais de  réanimateur, mais appliqué systématiquement, il permettra de connaître la capacité de la communauté à faire face aux changements.  Il est possible de prévoir l’avenir de la communauté en regardant de près son fonctionnement quotidien.  Il est toujours possible d’intervenir pour faire en sorte de modifier  ses structures, son fonctionnement et de là, dans une certaine mesure, d’empêcher sa disparition ou son extinction.

Le service social étant une science de l’intervention, il me semble indispensable que tout intervenant social puisse connaître et visionner globalement l’environnement dans lequel il œuvre.  Il doit connaître l’état général de son champ d’intervention.  Comme le souligne Martin Poulin : « Avant d’agir sur et avec une communauté, il  importe d’abord de  bien la  connaître et il existe pour y arriver des moyens éprouvés.  La recherche sert d piste d’envol à l’action.  Elle l’oriente, lui permet de revenir en arrière pour évaluer  le chemin parcouru et pour diriger l’agir dans toutes ses phases.  Les instruments de recherche font donc partie du bagage du travailleur social efficace.  Il doit les garder à jour et se montrer apte non seulement à s’en servir mais à innover et à inventer ». (Martin Poulin, L’étude monographique des communautés, in Service social, Québec, Les Presses de l’Université Laval, 1078, Vol. 27, no I, p. 7)

Trop souvent le travailleur social laisse à d’autres le soin d’observer, d’analyser et d’interpréter une situation, une organisation.  Il intervient finalement pour appliquer un traitement ou un plan dans lequel il n’a que très peu à dire.  Il est possible pour le service social d’innover dans les sphères de la recherche et le champ de la communauté locale permet à la profession de repousser plus loin ses limites d’intervention.  Sans jouer au sociologue, à l’anthropologue, le service social peut apporter une contribution nouvelle sinon inédite à l’analyse de la communauté, et les notions présentées dans l’étude ainsi que l’analyse du modèle de Roland L. Warren ne peuvent que promouvoir une telle démarche.

Sans prétendre y arriver pleinement la présente étude tente de cerner un ensemble de notions au niveau de la communauté locale et surtout d’y présenter un instrument d’analyse qui peut se coller à la réalité québécoise.

L’étude se veut avant tout pratique.   Il s’agit à partir du modèle d’analyse de la communauté locale de Roland Warren, développé aux Etats-Unis, d’arriver à rendre de modèle applicable au Québec.  Cette analyse, somme toute, exhaustive représente l’essentiel de cette étude.

Je m’attarderai dans un premier temps à faire le relevé de la littérature consacrée aux notions de la communauté et de la communauté locale.  Cette revue de la littérature tente de situer l’évolution de la notion de communauté ainsi que les possibilités d’analyser une communauté.  Ce qui apparaît en premier lieu, c’est une difficulté certaine d’analyser une communauté locale sur tous ses angles.  La communauté locale forme un tout, un ensemble de relations entre des individus et des systèmes et c’est dans cette optique qu’il faut procéder à l’analyse de la communauté.  C’est ici que le modèle de Roland L. Warren trouve son originalité.  Ce dernier a réussi à élaborer un outil d’analyse qui nous permet d’observer systématiquement une communauté.  À travers le relevé de la littérature, il est aisé de constater  sur le continent nord-américain qu’il n’existe que peu de tradition de recherche portant sur la communauté locale et il est encore plus difficile de trouver un modèle québécois.  Donc en partant  du modèle de Warren je présenterai une adaptation qui pourra, jusqu’à un certain point, être utilisée dans le contexte québécois.

D’une façon générale, le modèle d’analyse de Warren : grille d’analyse, dimensions, questionnaire peut s’appliquer au contexte québécois, mais il est aussi vrai que certains éléments développés par Warren, surtout en ce qui a trait au questionnaire, ne retrouve que peu ou pas  d’application chez nous.  Son outil est élaboré en fonction du contexte américain.  Un certain nombre de dimensions : éducation, santé, politique doivent être redéfini en fonction de la réalité québécoise;  les systèmes de distribution de services ne sont pas les mêmes.  Des éléments, comme le système coopératif, sont à peu près inexistants chez Warren tandis que chez nous ils représentent tout de même un aspect important, sur le plan économique, entre autres.  Le système électoral n’est pas le même.  Donc une partie importante du travail consiste à adapter le questionnaire original au contexte québécois.

En prenant comme toile de fond une communauté locale québécoise, je tenterai d’adapter l’ensemble du questionnaire pour que celui-ci soit applicable.  La communauté retenue se veut, il nous semble, représentative de la réalité québécoise et nous y retrouvons les éléments représentatifs de la société québécoise.

Par l’application systématique d ce questionnaire, il est alors possible d’analyser l’état d’équilibre d’une communauté.  Les résultats nous permettront de prévoir son maintien ou sa disparition comme communauté distincte.  L’ensemble des dimensions nous permet d’évaluer son degré d’autonomie, la coïncidence des aires de service, le sentiment d’appartenance à la communauté et l’état des communications horizontales.

Le but de la présente étude est d’obtenir un outil d’analyse qui sera utilisable au Québec et qui aidera l’intervenant social à connaître la réalité dans laquelle il est appelé à œuvrer.  L’outil peut être appliqué pour obtenir l’ensemble du fonctionnement d’une communauté ou sur une  ou plusieurs dimensions de cette réalité.  Nous retrouvons à la fin de ce travail le questionnaire adapté à la réalité québécoise.

TABLE DES MATIÈRES

REMERCIEMENTS

TABLES DES MATIÈRES

INTRODUCTION

CHAPITRE 1 : La problématique de l’étude

1.1.  l’objet de l’étude

1.2.  les objectifs de l’étude

CHAPITRE 2 : Les théories et les notions de la communauté locale

2.1.     la notion de communauté

2.1.1.  l’évolution de la notion de communauté

2.1.2.  le déclin de la communauté locale

2.2.     les modèles d’analyse de la communauté

2.2.1.  la communauté comme espace

2.2.2.  la communauté comme population

2.2.3.  la communauté comme institution

2.2.4.  la communauté comme interaction

2.2.5.  la communauté comme système de distribution de pouvoir

2.2.6.  la communauté comme système social

2.3.     l’analyse d’une communauté comme système social

CHAPITRE 3 : La méthodologie  de l’étude

3.1.  le modèle d’analyse d Warren

3.2.  l’utilisation d’une communauté locale québécoise

CHAPITRE 4 :  Réaménagement du modèle de Warren appliqué au Québec

4.1.     le modèle d’analyse de Warren

4.1.1.  les fonctions de la communauté

4.1.2.  le modèle vertical

4.1.3.  le modèle horizontal

4.1.4.  vers une certaine intégration du modèle horizontal au modèle vertical :  le déclin de la communauté locale

4.2.      les dimensions de la communauté

4.2.1.   arrière-plan  et assises de la communauté

4.2.2.   la vie économique de la communauté

4.2.3.   le gouvernement, le pouvoir politique et la législation

4.2.4.   la planification

4.2.5.   les relations inter-groupes

4.2.6.   les associations

4.2.7.   les mesures à l’égard des groupes spéciaux

4.2.8.   les activités religieuses

4.2.9.   l’éducation

4.2.10. la récréation

 4.2.11. l’habitation

4.2.12. les assurances sociales et l’assistance publique

4.2.13. les services sociaux

4.2.14. la santé

4.2.15. les moyens de communication

4.2.16. l’organisation communautaire

4.3.  les sous-dimensions et l’analyse  des questions : son adaptation au contexte québécois

 CONCLUSION

BIBLIOGRAPHIE

APPENDICE A

 Synthèse du questionnaire : 1748 questions

1.  Arrière-plan et assises de la communauté : 70 questions

1.1. Géographie des lieux et moyens de communication : 20 questions

1.2. La population : 20 questions

1.3. Histoire locale : 22 questions

1.4. Valeurs et traditions : 8 questions

2.  Vie économique : 91 questions

2.1.  Structure économique : 26 questions

2.2.  Conditions de travail et emploi : 44 questions

2.3.  Avenir industriel : 21 questions

3.  Gouvernement, pouvoir politiques et les lois : 112 questions

3.1.  Unité du gouvernement local : 7 questions

3.2.  Structure, administration et fonctions : 22 questions

3.3.  Personnel : 8 questions

3.4.  Dépenses et taxation :  10 questions

3.5.  Défense civile, protection publique : 6 questions

3.6.  Organisation politique : 28 questions

3.7.  Application de la loi et répression du crime :31 questions

4.  Planification : 89 questions

4.1.   Besoin de planification : 5 questions

4.2.   Types de planification : 2 questions

4.3.   Organismes et processus de planification : 21 questions

4.4.   Planification intercommunautaire : 10 questions

4.5.   Zonage et contrôle de l’occupation du territoire : 23 questions

4.6.   Problèmes spéciaux de planification : 12 questions

4.7.   Plan d’amélioration des finances : 8 questions

4.8.   Participation des citoyens à la planification : 9 questions

5.  Relations inter-groupes : 75 questions

5.1.  Groupes sociaux dans la communauté : 16 questions

5.2.   Discrimination à l’égard des groupes minoritaires : 43 questions

5.3.   Programmes pour promouvoir les relations inter-groupes : 16 questions

6.  Associations : 37 questions

6.1.   Types d’associations : 1 question

6.2.   Caractéristiques des associations : 16 questions

6.3.   Modèle d’association propre à la communauté : 20 questions

7.  Mesures à l’égard des groupes spéciaux : 146 questions

7.1.   Les handicapés : 64 questions

7.2.   Les personnes âgées : 26 questions

7.3.   Les travailleurs itinérants : 42 question

7.4.   Les immigrants : 14 questions

8.  Activités religieuses : 120 questions

8.1.    Nombre et types d’églises : 9 questions

8.2.   Emplacement des églises, déplacements de la population et groupes économiques : 18 questions

8.3.   Édifices et équipements : 6 questions

8.4.   Service du culte : 4 questions

8.5.   Ecclésiastiques, pasteurs et ministres du culte : 14 questions

8.6.   Organisation des églises : 21 questions

8.7.   Relation inter-églises : 19 questions

8.8.   Activités sociales des organismes religieux dans la communauté : 24 questions

8.9.   Changements dans les fonctions des églises : 5 questions

9.  Éducation : 190 questions

9.1.   Structure et administration : 32 questions

9.2.   Les enseignants : 16 questions

9.3.   Les programmes et la participation des élèves : 36 questions

9.4.   Services spéciaux : 48 questions

9.5.   L’école et la communauté : 18 questions

9.6.   Éducation des adultes : 8 questions

9.7.   Bibliothèques et musées : 20 questions

9.8.   Écoles privées : 6 questions

9.9.   Éducation supérieure : 7 questions

10. Récréation : 64 questions

10.1.  Services publiques : 25 questions

10.2.  Programmes privés et semi-privés : 14 questions

10.3.  Établissements commerciaux : 15 questions

10.4.  Activités informelles : 3 questions

10.5.  Planification : 7 questions

11.  Habitation : 81 questions

11.1.  Conditions d’habitation : 34 questions

11.2.  Démolition des taudis et rénovation urbaine : 12 questions

11.3.  Habitation à loyers modiques : 19 questions

11.4.  Unités d’habitations et de voisinage : 8 questions

11.5.  Groupements de citoyens intéressés à l’habitation : 8 questions

12. Assurance sociale et assistance publique : 107 questions

12.1.  Assurance sociale : 39 questions

12.2.  Assistance publique : 57 questions

12.3.  Le citoyen et les organismes de bien-être : 11 questions

13. Les services sociaux : 189 questions

13.1.  Statut civil et service d’aide à la famille :22 questions

13.2.  Service social personnel à la famille : 16 questions

13.3.  Services sociaux à domicile pour enfants : 27 question

13.4.  Services de placement d’enfants et d’adoption : 43 questions

13.5.  Délinquance juvénile : 81 questions

14. La santé : 267 questions

14.1.  Facteurs explicatifs de l’état de santé : 3 questions

14.2.  Personnel de santé : 18 questions

14.3.  Hôpitaux : 23 questions

14.4.  Services publics de santé : 98 questions

14.5.  Maladies contagieuses : 21 questions

14.6.  Maladies chroniques : 20 question

14.7.  Mode de paiement des soins médicaux : 22 questions

14.8.  Organisations volontaires pour la santé : 6 questions

14.9.  La santé mentale et le malade mental : 56 questions

15. Communication : 48 questions

15.1.  La presse : 20 questions

15.2.  Radio et télévision : 9 questions

15.3.  Cinéma : 5 questions

15.4.  Autres médias de communication :

15.5.  Propagande et censure : 14 questions

16. Organisation communautaire : 62 questions

16.1.  Fonctions de l’organisation communautaire : 33 questions

16.2.  Types d’agences d’organisation communautaire : 29 questions

Les personnes intéressées peuvent se procurer le document tel que présenté dans la Table des matières  en communiquant avec les responsables du site.

175$CDN    plus les frais d’expédition pour le document complet (500 pages)

100$CDN   plus les frais d’expédition pour le mémoire seulement (160 pages)

150$CDN  plus les frais d’expédition pour le questionnaire seulement (340 pages)

This entry was posted in Uncategorized. Bookmark the permalink.

Comments are closed.